Rechercher dans ce blog

mardi 23 août 2011

Mon interprétation de "La chanson de Lara"


Mon interprétation de "La chanson de Lara"






Cliquer pour écouter:




Un jour Lara, quand le vent a tourné
Un jour Lara, ton amour t'a quittée
Tes yeux Lara, revoient toujours ce train
Ce dernier train partant vers le chagrin
Le ciel était couvert de neige
Au loin déjà l'horizon brûlait

Cette chanson qu chantaient les soldats
C'était si bon serré entre tes bras
Au bord des pleurs, tu souriais Lara
Oubliant l'heure, la guerre, la peur, le froid
Le ciel était couvert de neige
Au loin déjà le canon tonnait

Un jour Lara, quand tournera le vent
Un jour Lara, ce sera comme avant
Alors cet air comme un manège
Pour toi sera ta chanson, Lara

Mon interprétation de "J'entends siffler le Train !"


Mon interprétation de "J'entends siffler le Train" !







J'ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu.
Je n'aurais pas eu le coeur de te revoir...
Mais j'entends siffler le train, [2x]
Que c'est triste un train qui siffle dans le soir...

Je pouvais t'imaginer, toute seule, abandonnée
Sur le quai, dans la cohue des "au revoir".
Et j'entends siffler le train, [2x]
Que c'est triste un train qui siffle dans le soir...

J'ai failli courir vers toi, j'ai failli crier vers toi.
C'est à peine si j'ai pu me retenir !
Que c'est loin où tu t'en vas, [2x]
Auras-tu jamais le temps de revenir ?

J'ai pensé qu'il valait mieux
Nous quitter sans un adieu,
Mais je sens que maintenant tout est fini !
Et j'entends siffler ce train, [2x]
J'entendrai siffler ce train toute ma vie... [2x]

Mon interprétation de "Fais du feu dans la Cheminée" !


Mon interprétation de "Fais du feu dans la Cheminée"





Cliquer pour écouter:



Il a neigé à Port-au-Prince
Il pleut encore à Chamonix
On traverse à gué la Garonne
Le ciel est plein bleu à Paris

Ma mie l'hiver est à l'envers
Ne t'en retourne pas dehors
Le monde est en chamaille
On gèle au sud, on sue au nord

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez-nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

La Seine a repris ses vingt berges
Malgré les lourdes giboulées
Si j'ai du frimas sur les lèvres
C'est que je veille à ses côtés

Ma mie j'ai le cœur à l'envers
Le temps ravive le cerfeuil
Je ne veux pas être tout seul
Quand l'hiver tournera de l'œil

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez-nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout

Je rapporte avec mes bagages
Un goût qui m'était étranger
Moitié dompté, moitié sauvage
C'est l'amour de mon potager

Fais du feu dans la cheminée
Je reviens chez-nous
S'il fait du soleil à Paris
Il en fait partout
Fais du feu dans la cheminée
Je rentre chez moi
Et si l'hiver est trop buté
On hibernera

Mon interprétation de "Les Adieux Suisses" !


Mon interprétation de "Les Adieux Suisses"

 



Cliquer pour écouter:




1 - Nous étions trop heureux, mon amie;
Nous avions trop d'espoir et d'amour;
Nous croyions nous aimer pour la vie,
Mais hélas! Les beaux jours sont si courts!

2 - Le bonheur dure peu sur la terre;
Entends-tu tout là-bas le tambour ?
Mon doux coeur, je m'en vais à la guerre,
Ne crain rien jusqu'au jour du retour

3 - Tes baisers étaient doux à mes lèvres,
Ton sourire était doux à mes yeux,
Que nos larmes aujourd'hui sont amères,
Donnons-nous le baiser des adieux ! 

4 - L'ennemi a passé les frontières, 
Il a pris nos maisons et nos champs. 
Défendons le pays de nos pères, 
Il faut vaincre ou mourir bravement ! 
 
5 - Compagnons, si Dieu veut que je meure, 
Retirez cet aneau de mon doigt. 
Mon amie est là-bas qui me pleure, 
Dites-lui: "Cette bague est pour toi !" 

 

Mon interprétation de "La chanson des Blés d'Or" !


Mon interprétation de "La chanson des Blés d'Or" un extrait , sans accompagnement musical !




Cliquer pour écouter:

 



 
Mignonne, quand la lune éclaire 
La plaine aux bruits mélodieux, 
Lorsque l'étoile du mystère 
Revient sourire aux amoureux, 
As-tu parfois sur la colline, 
Parmi les souffles caressants, 
Entendu la chanson divine 
Que chantent les blés frémissants ? 
 
Mignonne, quand le soir descendra sur la terre, 
Et que le rossignol viendra chanter encore, 
Quand le vent soufflera sur la verte bruyère, 
Nous irons écouter la chanson des blés d'or ! 
Nous irons écouter la chanson des blés d'or ! 
 
As-tu parfois sous la ramure, 
A l'heure où chantent les épis, 
Ecouté leur joyeux murmure 
Au bord des vallons assoupis ? 
Connais-tu cette voix profonde, 
Qui revient, au déclin du jour, 
Chanter parmi la moisson blonde 
Des refrains palpitants d'amour ? 
 
Mignonne, quand le soir descendra sur la terre, 
Et que le rossignol viendra chanter encore, 
Quand le vent soufflera sur la verte bruyère, 
Nous irons écouter la chanson des blés d'or ! 
Nous irons écouter la chanson des blés d'or ! 
 
Mignonne, allons à la nuit close 
Rêver aux chansons du printemps 
Pendant que des parfums de rose 
Viendront embaumer nos vingt ans ! 
Aimons sous les rameaux superbes, 
Car la nature aura toujours 
Du soleil pour dorer les gerbes 
Et des roses pour nos amours !

Mon interprétation de "Le temps des Cerises !"



Mon interprétation de "Le temps des Cerises !" 
 
http://petitpapy.populus.org/rub/35 
 



Cliquer pour écouter:

Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l'on s'en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d'oreilles
Cerises d'amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu'on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d'amour
  Évitez les belles
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d'amour

J'aimerai toujours le temps des cerises
C'est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m'étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur
J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

Mon interprétation de Printemps d'Alsace !


Mon interprétation de Printemps d'Alsace


http://petitpapy.populus.org/rub/34