Rechercher dans ce blog

dimanche 31 décembre 2017

Michel PEYRAMAURE - Les Dames de Marsanges - Demain après l'orage !

 Michel PEYRAMAURE - Les Dames de Marsanges - Demain après l'orage 

Ce roman met en scène le troisième acte de la Révolution, après Thermidor. Diane et Marion ont échappé à la guillotine. Leurs frères, Hyacinthe, François, Louis-Amour poursuivent en France et dans toute l'Europe le combat commencé en 1789. On est à Paris, on est à Londres, en Hollande, en Prusse, en Pologne. On est enfin dans les solitudes de la haute Corrèze, à Marsanges, où les survivants de la sanglante aventure se retrouvent, le jour de la Saint-Jean d'été de l'année 1796, autour du grand feu allumé sur la place du village, pour danser avec le peuple libéré de la Terreur, renouer avec la tradition et redécouvrir l'amour et, peut-être, la paix.

Michel PEYRAMAURE - La Lumière et la boue - Les Roses de fer !

 Michel PEYRAMAURE - La Lumière et la boue - Les Roses de fer 


A peine achevée La Passion cathare, qui l'a imposé comme l'un de nos meilleurs romanciers historiques, Michel Peyramaure se jette dans une nouvelle entreprise, plus ambitieuse encore, consacrée tout entière à la guerre de Cent Ans - celle-ci : La lumière et la boue.  Entreprise gigantesque, car l'époque qu'elle met en scène (de 1337 à 1453) est l'une des plus tourmentées et des plus terribles de l'histoire de l'Europe occidentale.  Rendre ces temps de conflits incessants, d'intrigues, de malheurs et de massacres intelligibles et sensibles au lecteur d'aujourd'hui, tel était le défi. Michel Peyramaure l'a si bien relevé que, dès le premier tome, Quand surgira l'étoile Absinthe, il remportait le prix Alexandre-Dumas du roman historique 1980...

Michel PEYRAMAURE - Das Reich, la division maudite !

Michel PEYRAMAURE - Das Reich, la division maudite: De Montauban au front de Normandie par Tulle ...

Le 6 juin 1944 à l'aube, les armées de la Libération prennent pied sur la côte normande. Et très loin de là, à Montauban, où elle sommeillait, la Panzer-division SS "Das Reich ", forte de centaines de chars Panther et de 15000 hommes, sous le commandement du général Lammerding, s'ébranle pour rejoindre la Normandie. Par la route, avec mission de réduire au passage les foyers de résistance du Quercy et du Limousin. Le 7 juin, les F.T.P. de Corrèze attaquent Tulle, mettent à mal la garnison allemande. Une colonne de la " Das Reich " entre dans la ville le 8 juin au soir. Le 9 juin, les SS se saisissent de plusieurs centaines d'otages: quatre-vingt-dix-neuf seront pendus. Cependant, ce même jour, à cent kilomètres au nord, dans la région de Limoges, où le gros de la " Das Reich " est parvenu, d'autres actions " terroristes " dirigent - à tort - la colère de l'état-major de la division sur le village, paisible entre tous, d' Oradour-sur-Glane. Investi le 10 juin, il est le lieu du massacre que l'on sait : sept cents victimes, par le fer et par le feu...

Michel PEYRAMAURE - La Caverne magique: Le roman de Lascaux !

Michel PEYRAMAURE - La Caverne magique: Le roman de Lascaux 


C'était il y a quinze mille, vingt mille ans dans la vallée de la Vézère, que Michel Peyramaure appelle la rivière Noire et dans la petit vallée de la Beune, qu'il nomme les Marécages. Là vivaient des hommes et des femmes qui sont nos ancêtres directs, lointains et très proches, primitifs et très savants : ils ont fait Lascaux ! Ils sont là dans ce roman, vivants, avec toutes les passions qui animent les hommes depuis quelques trois millions d'années. Voici Wen, la fille des Grandes Plaines, arrachée à sa tribu par les chasseurs de femmes des Marécages (c'est la célèbre demoiselle de Brassempouy) ; voici Magh, le jeune magicien, peintre des sanctuaires ; Draku, le sorcier ; Ghwer, le chef impitoyable, et tant d'autres, baignés d'une lumière venue du fond des âges...

samedi 30 décembre 2017

Musique de Qobuz !

                        Musique de Qobuz                         


Jo Perrein

Pascal Tippel



 

Orchester Erich Becht



Fanfare du 13e bataillon de chasseurs alpins



Alpentrio Tirol


Les Allobroges - Fanfare du 13e bataillon de chasseurs alpins



Les Joyeux Strasbourgeois



Colette Renard



 

Francis Lemarque



Claude Geney - Perles des neiges !



Claude Geney - La valse en fête !

 

Claude Geney - Euro waltz !



Claude Geney - Alsace en fleurs !



Damien Poyard



Diagoras de Rhodes !

                          Diagoras de Rhodes                      


Diagoras de Rhodes est l'un des plus célèbres athlètes grecs de l'Antiquité. Il est champion des Jeux olympiques en pugilat (boxe) en 464 av. J.C. et remporte de nombreuses autres victoires, dont quatre titres aux Jeux isthmiques et deux aux Jeux néméens.
Diagoras incarne toutes les qualités de l’athlète. Le poète Pindare le célèbre dans l'une de ses odes les plus fameuses. Une des plus remarquables caractéristiques de la boxe pratiquée par Diagoras était de ne jamais tenter d’éviter un coup. Les deux fils de Diagoras et deux de ses petits-fils sont également champions olympiques. Selon Pausanias, il serait mort d'émotion lors de la célébration de la victoire de ses deux fils aux Jeux olympiques en 448 av. J.-C.



Adolphe Bouguereau - Le Combat des Centaures et des Lapithes !

      Le Combat des Centaures et des Lapithes        

Des créatures violentes

Invités au mariage de Pirithoos, roi des Lapithes, les Centaures, pris dans la frénésie de l’ivresse, tentent de violenter Hippodamie, la jeune épousée, et tentent d’enlever les femmes présentes à la noce. Les Lapithes, aidés notamment par Thésée, ami fidèle de Pirithoos, engagent le combat et chassent les Centaures de Thessalie après en avoir tué un grand nombre.


Énée, prince troyen !

                         Énée, prince troyen                        


Fils d'Anchise et de Vénus /AphroditeEnée, prince troyen, fut un des héros de la guerre de Troie mais c'est aussi un héros de la mythologie romaine et l'acteur principal de l'Enéide de Virgile


❖ Naissance

Anchise partagea la couche d'Aphrodite qui s'était déguisée comme la fille d'Otrée, roi de Phrygie ; au matin elle se manifesta à lui dans toute sa splendeur et lui prédit qu'ils allaient avoir un fils qui serait appelé à un grand destin. Dès sa naissance, Enée fut élevé par le centaure Chiron et les Nymphes du mont Ida près de Troie et qui dès qu'il eut atteint l'âge de cinq ans il fut restitué à son père.

❖ Guerre de Troie

Enée ne prit pas part au commencement de la guerre de Troie. Mais, un jour qu'il gardait ses troupeaux, il fut attaqué par Achille, qui lui vola une partie de son bétail. Enée se réfugia à Lyrnessos mais toujours poursuivi par Achille, il dut fuir sous la protection de Zeus, et chercher refuge à Troie, où il s'engagea dans l'armée troyenne. Il épousa une des filles de Priam, Créuse2, dont il eut un enfant, Ascagne.
Enée était un guerrier courageux, il fut l'un des principaux chefs troyens pendant la guerre de Troie, le plus vaillant guerrier après Hector mais il se mettait parfois dans des situations périlleuses, notamment lorsqu'il lutta contre Achille ; heureusement que Poséidon, le voyant en danger de mort, le cacha dans une nuée, et l’enleva des yeux de son ennemi.

❖ Fuite de Troie

Enée
Enée, portant son père, s'enfuit de Troie
Barocci (© Galerie Borghese, Rome)
Lors de la destruction de Troie et le meurtre de Priam et de sa famille, Enée s'enfuit de Troie saccagée, portant son père Anchise, aveugle et paralysé, sur son dos, traînant son fils Ascagne d'une main, tenant dans l'autre les dieux de la cité ainsi que le Palladium. Au cours de la fuite son épouse, Créüse, se perdit. Il allait partir à sa recherche quand son ombre lui apparut en lui indiquant qu'elle était désormais sous la protection d'Aphrodite (ou la protection de Cybèle). Quant à lui, il devait partir avec leur fils Ascagne et fonder une nouvelle dynastie.
Enée se retira sur l'Ida avec son père, son fils et quelques fidèles, pour y fonder un nouveau royaume de Troade, selon les plus anciennes traditions. Cependant, selon des traditions plus tardives, chantées par Virgile dans l'Enéide, il s'embarqua pour les Hespérides, l'Occident mal connu.

❖ Voyage d'Enée

Enée
Enée et Achate sur les côtes de Libye
(c.1520) Dosso Dossi
Au cours d'un voyage mouvementé décrit dans l'Enéide, il établit de solides liens d'amitié avec le pilote de son navire, Palinure, avec Achate, dont la fidélité devint proverbiale, et avec bien d'autres Troyens. Il fit escale en Thrace, passa par Délos, puis arriva en Crète. Pendant plus de sept ans, il erra ensuite sur la mer à la recherche d'un rivage pour l’accueillir, bravant les tempêtes et la colère des divinités, en particulier celle d'Héra.
Sur le point de toucher les côtes d'Italie, après avoir fait étape en Sicile, à Drépanon, où le vieil Anchise mourut, les navires d'Énée furent rejetés brusquement par une tempête sur la côte africaine, près de Carthage.
La reine Didon, la fondatrice de Carthage, y accueillit le héros et en tomba amoureuse. Au cours d'une partie de chasse alors qu'un orage les a réunis dans une grotte, ils deviennent amants. Mais les dieux ne souhaitaient pas une union entre Didon et Enée ; Zeus ordonna à celui-ci de regagner les rivages de la Sicile, où il reçut l'hospitalité du roi Aceste et il célébra des jeux funèbres en mémoire de son père.
Parvenu enfin sur les côtes d'Italie, à Cumes, il descendit aux Enfers, guidé par la sibylle, pour consulter l'ombre de son père puis, revenu parmi les vivants, il se dirigea vers le Latium.
Les aventures d'Enée en Italie commençaient.

Belles images !..


                                Belles images                           



















vendredi 29 décembre 2017

Peinture : Herbert James DRAPER !

        Herbert James DRAPER

Herbert James Draper (1863 - 1920) est un peintre britannique qui a représenté de nombreuses scènes de la mythologie classique mais aussi nordique ou locale. Il a par exemple représenté Kelpie qui est une créature protéiforme mentionnée dans plusieurs mythes et légendes du folklore écossais et irlandais, considérée comme fée. Elle possède des caractéristiques chevalines, aquatiques et humaines à la fois, et vit généralement dans les eaux courantes des rivières.

Œuvres d'inspiration mythologique :

Herbert James DRAPER
L'île de Calypso
1897
Manchester Art Gallery
Herbert James DRAPER
Ariane
c. 1905
 
Herbert James DRAPER
Les portes de l'Aurore
1900
 
Herbert James DRAPER
Le Jour et l'étoile de l'Aube
1906
 
Herbert James DRAPER
Lamentations pour Icare
1898
Tate Britain
Herbert James DRAPER
Halcyone
1915
CP
Herbert James DRAPER
Clities (Océanides)
des brumes, 1912
 
Herbert James DRAPER
Kelpie sous forme humaine
1913
National Museum, Liverpool
Herbert James DRAPER
Ulysse et les sirènes
1909
Art Gallery, Kingston
Herbert James DRAPER
Sirène
1894
 
Herbert James DRAPER
Lamia
1909
 
Herbert James DRAPER
Les perles d'Aphrodite
1907
 
Herbert James DRAPER
Colère du dieu de la mer

CP
Herbert James DRAPER
Médée et la Toison d'or
1904
 

Œuvres d'inspiration mythologique :

Herbert James DRAPER
Tristan et Iseult
1901
Herbert James DRAPER
Lancelot et Guenièvre
 

Peinture : Anthony van DYCK !

                Anthony van DYCK

Anthony van DYCK né 1599 à Anvers et mort en 1641 à Blackfriars, près de Londres, est un peintre flamand baroque.

Œuvres d'inspiration mythologique :

Anthony van DYCK
Jupiter et Antiope
c. 1620
Musée des beaux-arts, Gand
Anthony van DYCK
Amour et Psyché
1638,
Royal Collection Windsor
Anthony van DYCK
Vénus demande à Vulcain
des armes pour Enée
1630~32 Musée du Louvre

Œuvres d'inspiration biblique :

Anthony van DYCK
Samson et Dalila
1620
Dulwich Picture Gallery
Anthony van DYCK
Samson et Dalila
1630
Kunsthistorisches Museum
Anthony van DYCK
Suzanne et les vieillards
1621
Alte Pinakothek Munich
Cliquer sur l'icône pour visualiser l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

Peinture - Christoffer Wilhelm ECKERSBERG !


    Christoffer Wilhelm ECKERSBERG         

Christoffer Wilhelm ECKERSBERG, né à Blakrog, en  à 1783 et décédé Copenhague en 1853, est un peintre de l'âge d'or de  la peinture danoise.

Œuvres d'inspiration diverse :

Christoffer Wilhelm ECKERSBERG
La mort de Balder
1817
Académie royale du Danemark
Christoffer Wilhelm ECKERSBERG
Ulysse fuyant la caverne
de Polyphène
 
Christoffer Wilhelm ECKERSBERG

Le retour d'Ulysse 
 
Christoffer Wilhelm ECKERSBERG

Ulysse combattant les prétendants
 
Christoffer Wilhelm ECKERSBERG

Persée délivrant Andromède
 
Christoffer Wilhelm ECKERSBERG

Agar et Ismaël
 
Cliquer sur l'icône pour visualiser l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

Peintures - Gerbrand van den EECKHOUT !


Peintures - Gerbrand van den EECKHOUT

Gerbrand van den EECKHOUT né le 19 août 1621 à Amsterdam, mort le 29 septembre 1674 à Amsterdam est un peintre hollandais.
Rembrandt voulut bien, à prix d'or, le recevoir dans son atelier, et l'admettre même à sa table. Elève et imitateur de Rembrandt, et il s'inspira tant du maître que ses peintures arrivèrent être confondues. Il débuta par le portrait de son père, et aborda les sujets bibliques avec Agar renvoyée par Abraham. Puis vinrent successivement : la Fuite en Egypte (La Haye); Anne vouant son fils au Seigneur (Louvre) ; Adoration des Mages, etc.; toutes toiles qui trahissent la même influence, mais qui ont une allure fière et magistrale. Van Eeckhout traita en maitre un genre de peinture où la dextérité pratique joue le principal rôle. Telle est la Partie de trictrac.

Œuvres d'inspiration biblique :

Gerbrand van den EECKHOUT
Anna présentant son fils à Eli
Musée du Louvre (c.1665)
Gerbrand van den EECKHOUT
Rebecca et Eliézer au puits
National Gallery, Londres (1661)
Gerbrand van den EECKHOUT
Abraham et les trois anges
Ermitage , 1656
Gerbrand van den EECKHOUT
Moïse foulant aux pieds la
couronne de Pharaon, c. 1674
Gerbrand van den EECKHOUT
Élisée et la femme de Shunem
Musée des B-A Budapest (1664)
Gerbrand van den EECKHOUT
Isaac bénissant Jacob (1642)
Metropolitan Museum of Art,

Œuvres d'inspiration diverse :

Gerbrand van den EECKHOUT
Vertumne et Pomone
 
Gerbrand van den EECKHOUT
La continence de Scipion
Musée de Philidelphie
Gerbrand van den EECKHOUT
La continence de Scipion
Musée de Toledo (Ohio)
Gerbrand van den EECKHOUT
Sophonisbé prenant le poison
Musée Herzog A. Ulrich
Cliquer sur l'icône pour visualiser l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.